Juliette Chaury et Alix Falcon de Longevialle : architectes de l'inclusion

Par Julie Fontana

publié le 27 févr. 2023

Article

Urbanisme

© Cercle Zaha / Véronique Védrenne

«Dessiner la ville» sous l'angle de l'inclusion, c'est l'un des points d'orgue du travail de Juliette Chaury et Alix Falcon de Longevialle, en tant que jeunes architectes.

Entendez par là : intégrer les pratiques, besoins et fragilités de chacun-e pour concevoir un bâtiment ou un espace urbain. Récemment diplômées de l'École d'Architecture de Grenoble, les deux jeunes femmes ont reçu le premier prix du concours international d'architecture sur la question des espaces publics inclusifs et non genrés, lancé par le réseau d'affaires féminin Le Cercle de Zaha.

Le 30 novembre dernier, elles ont été récompensées à l'Hôtel de Ville de Lyon, au côté de 17 lauréats. L'objectif était d'envisager la réhabilitation du quartier lyonnais de Saint-Paul avec le thème La ville ensemble, toutes et tous.

«Dans l'énoncé, il était écrit que «les femmes ne se déplacent pas de la même façon dans la ville ; que les questions de sécurité ne se posent pas de la même façon pour les deux genres». Ce constat nous a parlé, mais on estime que cela concerne aussi les personnes âgées, les enfants et les personnes en situation de handicap. On a ouvert notre projet à l'inclusion en général», expliquent-elles.

Leur projet Une nouvelle cohabitation entre passages et ancrages propose l'aménagement de micro-espaces avec les notions de bien-être, d'ouverture et de transparence. Elles repartent de cette expérience avec une grille de lecture revalorisée pour leurs futurs projets, celle du «droit à la ville» pour toutes et tous.