Climat : des entreprises friandes de frugalité

Par Julie Fontana

publié le 28 févr. 2023

Article

Economie

La première rencontre entre les 80 dirigeant-es des entreprises de la CEC Alpes a eu lieu le 1er février dernier au siège de la Métropole grenobloise.

© Stéphane Rey

Une Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) locale vient de démarrer à Grenoble. La promotion 2023 rassemble 80 entreprises des Alpes françaises, avec l'ambition de les faire «basculer» vers des modèles économiques régénérateurs.

Transformer son modèle économique en un modèle régénérateur de ressources et reconnecté au vivant, c'est le challenge accepté par 80 acteurs économiques d'Isère, de Savoie et de Haute-Savoie.

À l'origine, une association d'intérêt général a impulsé cette démarche, après une première édition nationale en 2022. Plusieurs CEC territoriales prennent le relais dans l'Hexagone, avec des porteurs de projet bénévoles. Les 80 entreprises alpines sont de toutes tailles et tous secteurs, engagées ou non dans un modèle vertueux.

Maintenant, l'objectif est non seulement que ces entreprises fassent des économies, mais qu'elles soient en plus régénératrices de ressources.

«L'idée est d'échapper à l'extraction de matières, à l'origine de tous les maux puisque cela génère automatiquement des déchets et des gaz à effet de serre. Moins d'énergies fossiles, bio-sourcer ses achats, s'inscrire dans une économie circulaire, vendre des services plutôt que des objets... Maintenant, l'objectif est non seulement que ces entreprises fassent des économies, mais qu'elles soient en plus régénératrices de ressources», décrit Rémi Engelbrecht, co-organisateur de la CEC Alpes.

Un «parcours de transformation»

Six sessions d'acculturation et de travail thématiques ponctueront les dix mois de travail collectif, avec des apports de spécialistes.

Les quatre thèmes abordés ont comme socle commun le respect des limites planétaires : le climat, la biodiversité, la disparition des ressources minérales et la pollution. Les dirigeant-es des entreprises participeront, vivront eux-mêmes ce «parcours de transformation personnelle et organisationnelle» et rédigeront leur propre feuille de route.