Symphonie en sismologie par François Domuse

Par Auriane Poillet

publié le 2 mai 2023

Article

Patrimoine et Histoire

Auriane Poillet

C'est dans les années 1970, à l'adolescence, que François Domuse s'éprend de la musique électronique. Cette passion ne l'a jamais vraiment quitté.

«J'aime les sons et l'association des sons. Ce qu'ils représentent et ce qu'ils peuvent évoquer.» Aujourd'hui à la retraite, le compositeur amateur y revient avec une source d'inspiration insoupçonnée : les bruits de la terre, des fonds marins (rivières, marais et lacs d'Isère) au parc Paul-Mistral.

J'ai choisi la tour Perret car c'est un édifice qui m'intéresse et que j'ai toujours voulu visiter.

Avec son dernier projet SISMA, Élément Terre, disponible sur la plateforme Bandcamp, il enregistre les bruits souterrains autour de la tour Perret à l'aide de capteurs fabriqués par ses soins. «J'ai choisi la tour Perret car c'est un édifice qui m'intéresse et que j'ai toujours voulu visiter.»

Sept heures d'enregistrement sur bande magnétique transférées, filtrées et remixées sont à l'origine de cette Symphonie Inhumaine, éditée sur un 33 tours unique.

«Après avoir utilisé des procédés de filtration, les ondes restaient dans l'inaudible. J'ai réalisé des manipulations pour réenregistrer les sons à une vitesse double et j'ai réussi à récupérer des choses.» Pour un résultat... surprenant ! Prochain sujet d'exploration : les bruits sonores de l'univers.

Infos pratiques