Retraites : une réforme injuste pour le secteur privé comme pour le service public

Par Groupe « Grenoble en commun »

publié le 3 mai 2023

Article

Tribunes Politiques

Le groupe Grenoble en Commun soutient depuis le début la mobilisation contre la retraite à 64 ans. En mars, nous avons voté un vœu en Conseil municipal demandant au Gouvernement de retirer son projet de régression sociale et de négocier vraiment avec les syndicats. Depuis, la situation n'a fait qu'empirer : négation du débat parlementaire par l'utilisation des articles 47.1 et 49.3 de la Constitution, promulgation nocturne d'une loi décriée par toutes les associations à but social, tous les syndicats, et l'immense majorité de la population (92 % des actif-ves).

La promulgation de cette réforme est l'aboutissement d'un projet injuste, sexiste, à contresens de l'histoire, imposé par un Gouvernement néolibéral. C'est aussi la sous-évaluation du coût de ces années supplémentaires pour les employeurs publics qui, contrairement à certaines pratiques que l'on peut trouver dans le secteur privé, n'éjectent pas les agent-es dès 55 ans.

Aujourd'hui à la Ville de Grenoble, les agent-es âgé-es de 60 ans et plus sont 24 % plus malades que la moyenne des agent-es, ont 80 % d'accidents du travail et 231 % de maladies de longue durée en plus. Déjà 16 % des agent-es qui partent à la retraite le font pour invalidité, avec une carrière souvent incomplète et donc une pension minorée.

Les solutions alternatives existent pour maintenir et développer une protection sociale solidaire : un réel partage des richesses, une lutte efficace contre l'évasion fiscale, l'arrêt des centaines de milliards d'aides non contrôlées aux entreprises, la suppression des écarts de salaires hommes-femmes...

Face à cette régression sociale indécente, aux coûts sociaux insupportables, tant sur un plan individuel que collectif, alors que les inégalités se creusent et plongent toujours un peu plus de Français-es dans la précarité, nous réaffirmons la nécessité d'abroger cette contre-réforme et de co-construire avec la démocratie sociale une réforme des retraites qui soit juste, sûre et digne.

Isabelle PETERS, Pierre MERIAUX

Site : grenobleencommun.fr

Contact : contact.gec@grenoble.fr