The Street Yeti : animalement vôtre

Par Annabel Brot

publié le 15 mai 2023

Article

Culture

© 2XY.

Sommaire

The Street Yeti nous immerge dans des œuvres fortes et très expressives, où nature et vie sauvage reprennent leurs droits. Le 10 juin, elle propose aux Grenoblois-es de dessiner leur ville de demain.

The Street Yeti est une artiste hors-normes qui déploie tout une palette de techniques : linogravure, détournement photo, cyanotypes, pochoirs, craie de trottoir, tampon-patate, land-art, body-painting... « J'ai toujours été très créative et j'aime tout essayer, tout tester ! J'ai une prédilection pour les arts non-académiques et je crée surtout à partir de supports du quotidien, des matériaux peu chers et pas forcément nobles comme le papier kraft, car je revendique un art populaire et accessible ! »

Dans cette optique, elle réalise beaucoup d'œuvres immersives, « afin qu'on puisse plonger dedans et les toucher.»

Mystère et harmonie

Sa principale source d'inspiration est le monde animal : ours, crocodiles, loups, sangliers... réalisés en noir et blanc ou dans des versions gaies et très colorées, « des figures qui font un peu peur... mais pas trop, et renvoient à l'enfance, à l'univers du conte, et visent aussi à rappeler que nous devons maintenir un rapport harmonieux avec la nature. »

Le choix du pseudo The Street Yeti illustre cet attachement au monde sauvage dans le rapport un peu mystérieux qu'il entretient avec l'humain : « C'est un animal fantastique, un personnage un peu grotesque, pas genré et à l'opposé de ce que j'ai l'air... Et je revendique ce décalage : mes œuvres ne semblent pas forcément féminines, on y croise souvent des monstres, mais cela me ressemble. Ce n'est pas parce qu'on est une femme qu'on doit peindre des choses mignonnes ! »

2XY

Réinventer le monde urbain

The Street Yeti anime régulièrement des ateliers créatifs, notamment dans le cadre de l'Eté Oh ! Parc. Ludiques et intergénérationnels, ces rendez-vous sont accessibles de 2 à 99 ans et proposent de découvrir ou redécouvrir des techniques faciles à utiliser.

C'est la craie en spray qui sera à l'honneur lors de la Fête des Tuiles pour la création sur l'espace public d'une grande fresque sur le thème de la ville idéale : des pochoirs permettront aux Grenoblois-es de participer à cette œuvre collective et de réaliser des bâtiments mais aussi des arbres, des animaux, des points d'eau... et ainsi d'exprimer « leur vision d'une meilleure répartition entre le monde urbain et la nature. »

Infos pratiques