Accords naturels aux Jardins de Léo

Par Julie Fontana

publié le 22 juin 2023

Article

Participation

© Jean-Sébastien Faure

Rue Léo-Lagrange, un jardin partagé a poussé en 2015. Légumes, petits fruits, fleurs et aromates s’y épanouissent et font éclore l’échange entre habitant-es. Un projet collectif porté par des bénévoles de l’Accorderie, cette association qui honore le partage de dons et de savoirs.

Les tournesols géants poussent à un emplacement précis pour faire de l'ombre aux tomates à venir. Les mauvaises herbes coupées recouvrent la terre pour ne pas la laisser nue. Quelques plants s'invitent dans les jardinières au gré du vent et y sont bien accueillis...

Ici, nous sommes aux Jardins de Léo, avec une gestion en permaculture. Entre le cheminement piéton et la piste cyclable Chronovélo, cet espace s'ouvre directement sur la ville et ses passant-es. Thierry Hubert fait partie du groupe de jardiniers qui a contribué à l'aménager.

«Ici, c'est du partage. Il y a un manque d'informations sur les pratiques de jardinage et ce lieu permet de le faire, de discuter, de comprendre. Le principe de l'Accorderie est de lutter contre la solitude, la pauvreté et la précarité. Ce jardin participe à tout ça», explique-t-il tablier noué, quelques herbes sèches à la main. Ce qui est notable, c'est la liberté de participer selon ses possibilités, quelques minutes en se promenant ou les mardis après-midi lors de retrouvailles programmées.

Infos pratiques

Sur place les mardis aux alentours de 16h-17h (horaires d'été)