Parc Paul-Mistral : un hêtre cher

Par Auriane Poillet

publié le 22 juin 2023

Brève

Environnement

© Auriane Poillet

«Qu’il s’agisse de taille ou d’abattage, l’acte est toujours motivé par une nécessité humaine, pour protéger les usagers et usagères de l’espace public», évoque Louise Brunier, responsable de la cellule Arbres. Dans le parc Paul-Mistral, un hêtre est aujourd’hui en mauvaise posture, attaqué par l’Amadouvier, un champignon lignivore (qui se nourrit du bois). Il a été renforcé par des étais. «On sait que l’arbre ne survivra pas, mais on ne sait pas combien de temps cela va prendre. Cet exemple illustre la volonté de la Ville de conserver un maximum d’arbres jusqu’au bout.»