Maladies : des arbres sous surveillance

Par Auriane Poillet

publié le 22 juin 2023

Article

Environnement

© Sylvain Frappat

Tous les un à cinq ans, selon son état sanitaire, chaque arbre grenoblois est observé par un expert de l’arbre. Le but ? Réagir le plus vite possible en cas de maladie.

«Ces campagnes sont menées par des prestataires de juin à octobre. Il s'agit de tiers qui jugent de l'état de santé de tous les arbres référencés», détaille Louise Brunier, responsable de la Cellule Arbres.

Dans un premier temps, le diagnostic est visuel. L'expert-e regarde l'allure générale de l'arbre, guette tout défaut mécanique apparent ou le moindre signe de maladie. Il préconise d'autres types de diagnostics si besoin. Un fragment de champignon peut être envoyé en laboratoire pour son identification.

Pour aller plus loin, on peut aussi faire appel à un résistographe, qui consiste à faire un trou dans le tronc de l'arbre pour vérifier la résistance du tronc. Et lorsque le doute s'installe, un test de traction est réalisé. Récemment, un chêne du Jardin des Plantes - Joséphine Baker a ainsi été vérifié.

à lire en complément