Les arbres, si précieux êtres vivants

Par Auriane Poillet

publié le 22 juin 2023

Article

Environnement

La Ville propose régulièrement des balades autour des arbres remarquables présents dans l’espace urbain.

© Jean-Sébastien Faure

Les villes ont leur environnement propre. Cet environnement conditionne l'existence des arbres qui vivent en moyenne quarante ans à peine. Afin de développer la canopée et préserver les jeunes arbres plus fragiles que leurs aînés, ou encore pour les protéger des dégradations, des mesures sont prises.

Jeunes arbres : la canopée de demain

C'est en hiver que la saison des plantations bat son plein. À ce moment-là, les jeunes arbres tout juste plantés vont avoir le temps de commencer à développer leurs racines afin de trouver suffisamment de ressources pour fabriquer des feuilles au printemps. Ils restent particulièrement fragiles les trois premières années après leur plantation.

Ainsi, les jeunes arbres ont besoin d'un arrosage régulier. L'été, et qui plus est en cas de sécheresse, leur fragilité se fait davantage ressentir. La saison estivale dernière, Grenoble a atteint pour la première fois de son histoire le seuil d'alerte sécheresse maximal. Une dérogation délivrée par la Préfecture a permis de continuer à arroser 1 400 jeunes arbres qui constitueront la canopée de demain. Cette année, l'eau utilisée devrait être recyclée à 100 %, récupérée des bassins des parcs lors de leur vidange.

Des arbres remarquables en nombre

Les arbres classés remarquables sont intégrés au PLUi (Plan Local d'Urbanisme intercommunal), ce qui permet de les protéger. Un tiers de ces arbres appartient au domaine privé : entreprises, copropriétés, propriétés... Ils peuvent être classés pour plusieurs raisons : s'ils sont de grande taille, si leur essence est rare, s'ils sont isolés d'autres végétaux, s'ils ont un intérêt écologique, etc.

Auriane Poillet

La Ville invite régulièrement les habitant-es à participer à des balades autour de ce thème pour signaler les arbres qui leur paraissent importants et en découvrir d'autres. À ce jour, 287 arbres sont classés sur le territoire communal.

Quelle est la valeur d'un arbre ?

Afin de protéger tous les arbres de potentielles dégradations volontaires ou involontaires, la Ville de Grenoble applique depuis 2022 le barème VIE (Valeur Intégrale Évaluée). Ainsi, les personnes responsables de dégradations (coupe et taille non autorisées, racines endommagées) pourront écoper d'une amende. La valeur médiane d'un arbre se situe autour de 17 000 euros.

à lire en complément