Margaux Nicollin : question d’équilibre

Par Frédéric Sougey

publié le 31 août 2023

Article

Sport

© Jean-Sébastien Faure

Plus qu'un choix sportif, c'est un choix de vie qu'a fait Margaux Nicollin en 2018 au moment de rejoindre Grenoble.

«Sur le chemin de ma vie, je me suis rendu compte que j'avais besoin d'un nouvel environnement», explique la lanceuse de javelot, originaire du Jura. «Tout ce qui me plaisait dans la vie, je l'ai trouvé à Grenoble, qui cochait toutes les cases de ce que je suis : la nature, la montagne, les études, avec un très bon accompagnement pour les sportifs et sportives de haut niveau, et bien sûr un très bon club d'athlétisme !»

Sous la bannière de l'Entente Athlétique Grenoble, l'athlète performe dans sa discipline de prédilection. Au point d'avoir en tête les prochains Jeux Olympiques d'été de Paris, en 2024. Pour cela, il lui faudra réaliser des minima élevés. Pas question pour autant, pour celle qui travaille en tant que coach de préparation mentale, de changer ses habitudes.

«L'expérience m'a montré que cela ne marchait pas pour moi de tout consacrer à l'athlétisme. J'adore tout ce que je fais à côté. Il y aura sans doute des phases où je serai davantage dans la pratique, mais je compte bien conserver mon équilibre de vie.»

Bien dans ses baskets, bien dans sa tête, Margaux Nicollin semble avoir trouvé la bonne formule. Celle qui lui permet désormais de projeter ses rêves encore un peu plus loin.

à lire en complément