Les cendriers urbains passent à l’orange

Par Alice Colmart

publié le 31 août 2023

Article

Environnement

La Ville de Grenoble repeint en orange ses cendriers et corbeilles destinés aux mégots de cigarettes. Objectif : attirer davantage l’œil des fumeurs-ses sur ces dispositifs.

Depuis cinq ans, les équipes du service Propreté Urbaine de la Ville de Grenoble proposent des dispositifs aux quatre coins de la ville dans le but de sensibiliser les habitant-es à l'utilisation des mégots sur la place publique. «Nous avons installé 50 cendriers de grand volume et environ 3 000 corbeilles de rue partout en ville», explique Gaëlle Duchemin, responsable de la propreté participative à la Ville.

L'objectif ? «Réduire la pollution du mégot au sol et faire changer les comportements sur le long terme». Pourtant, malgré ces moyens mis en place, le service Propreté Urbaine a constaté des résultats insuffisants. «Nous nous sommes dit qu'il fallait inciter au bon geste en indiquant plus clairement où l'on peut éteindre et jeter son mégot.»

Afin de rendre plus visibles les équipements, les équipes du service ont donc pris le parti de les repeindre en orange : «En somme, une seule et même couleur pour identifier le jet de mégot. Auparavant, il n'existait pas de couleur distinctive...»

De quoi attirer l'attention des fumeurs-ses, sans oublier, comme le rappelle Gaëlle Duchemin qu'«un mégot bien éteint peut aussi être jeté dans une poubelle classique». L'essentiel étant de ne polluer ni l'espace urbain ni la mer, où les mégots finissent souvent leur course...