Restauration scolaire : le goût, ça s’apprend !

Par Alice Colmart

publié le 1 sept. 2023

Article

Jeunesse

© Sylvain Frappat

Depuis trois ans, Marlène Gallice travaille au sein de la Ville de Grenoble en tant qu’agente d’entretien et de restauration. Une profession qui mêle deux de ses passions : la restauration et les enfants.

«Rigueur et adaptabilité», tels sont les mots de Marlène Gallice, 32 ans, pour décrire son poste d'agente d'entretien et de restauration. Issue d'une formation en hôtellerie, Marlène exerce cette profession depuis 2020.

Ses missions au quotidien ? Assurer l'entretien et le nettoyage des locaux appartenant à la Mairie, ainsi que la préparation et le service liés à la restauration scolaire.

Éducation à l'alimentation

Depuis le mois d'août 2023, Marlène a été recrutée au sein de l'école Jean-Jaurès. Elle devrait donc désormais être amenée à ne travailler que dans une seule école.

«En début de carrière, nous avons des missions dans différents établissements. Il faut donc savoir être adaptable. Il faut également savoir jongler entre les différentes tâches confiées, détaille Marlène. En plus d'être en charge de l'hygiène, du lavage ou encore de la découpe des fruits et des légumes, j'apprends aux enfants le principe de la diversification alimentaire, les bases de l'alimentation biologique, la notion de goût... Une partie de la profession qui me rappelle à quel point j'adore les enfants !»

Une autre spécificité du métier, est, selon Marlène la possibilité de «gravir les échelons». «J'ai rencontré des chef-fes d'équipe qui n'avaient pas de diplômes à l'origine. Ce sont des parcours très inspirants qui me donnent beaucoup d'espoir pour la suite.»