Course à pied : dans les starting-blocks pour la rentrée

Par Frédéric Sougey

publié le 4 sept. 2023

Article

Sport

© Lionel Montico

Les nouvelles éditions de La Grenobloise et de l’Ekiden se profilent et rentrée rimera, encore, avec course(s) à pied à Grenoble et dans les environs. Le spécialiste des courses longue distance de l’Entente Athlétique Grenoble Manu Sainjon nous livre ses conseils pour préparer au mieux ces rendez-vous.

À 30 ans, Manu Sainjon dispose de solides références en marathon et semi-marathon, où il fait partie des tout meilleurs français. Chaque année, il parcourt des milliers de kilomètres d'asphalte. L'athlète de l'Entente Athlétique Grenoble s'imposait donc comme un solide expert pour aborder la question de la course à pied.

«C'est une discipline ouverte à un large éventail de pratiques, embraye le champion. On peut y rechercher la performance, pour retrouver la forme ou simplement pour le plaisir». Les compétitions proposées en cette rentrée grenobloise en sont l'illustration avec une Grenobloise centrée sur l'aspect solidaire et un Ekiden qui valorise le travail d'équipe.

Une diversité confirmée par Manu. «Je cours principalement sur route donc pour ma part, j'ai également noté sur mon agenda pour cette rentrée les 10 kilomètres de Saint-Martin-d'Hères par exemple. Mais il y a aussi de nombreux trails et d'autres courses dans le coin, avant le début de la saison des cross à partir de novembre. On a la chance d'être dans une région riche à ce niveau-là.»

Le marathonien nous a aussi livré quelques précieux conseils pour aborder au mieux ces épreuves, notamment si vous êtes novices. «Ça va paraître très bateau, mais c'est vraiment important d'être bien chaussé-e ! Il ne faut pas mettre une nouvelle paire juste avant une course, par exemple. N'hésitez pas à aller dans des magasins spécialisés qui peuvent parfaitement vous conseiller par rapport à votre morphologie, votre type de foulée, votre type de pieds, votre poids... Ils ont souvent des tapis de course donc on peut tester la chaussure sur place.»

Gourde et technologie

En matière d'équipements, Manu Sainjon est également un fervent utilisateur d'objets connectés. «Je fonctionne beaucoup avec un cardiofréquencemètre, surtout l'été quand il fait chaud pour pouvoir bien me surveiller. Je le conseille aux personnes un peu plus âgées, c'est un outil vraiment très utile. Mais il n'y a pas que les nouvelles technologies. Pensez bien à prendre votre gourde : c'est tout bête, mais le jour où vous l'oublierez, ça sera votre plus gros regret (rires). Il y en a des petites, souples, très légères à transporter qu'on peut trouver dans tous les magasins de sport.»

Si les manifestations, notamment quand elles sont chronométrées, demandent aujourd'hui un certificat médical pour s'inscrire, surveillez bien votre état de santé, notamment quand les conditions sont particulières ou les distances importantes. En septembre-octobre, les températures peuvent encore être élevées, même si la majorité des courses se déroulent intelligemment en matinée.

«Quand les gens commencent un peu à courir, ils y vont la tête dans le guidon, sans être suffisamment préparés. Courir cinq kilomètres ou courir un semi-marathon, ce n'est pas du tout la même chose en termes d'efforts à encaisser, et cela ne se prépare donc pas de la même façon. Le principal risque, c'est de choisir une course au-dessus de son niveau.»