CCN : la danse dans tous ses états

Par Annabel Brot

publié le 4 sept. 2023

Article

Culture

Étude 4 Fandango et autres cadences.

© Nathalie Sternalski

Pour la première fois, une chorégraphe et un danseur sont à la tête du CCN (Centre chorégraphique national) de Grenoble. Une codirection inédite pour un projet placé sous le signe du renouveau et de l’ouverture.

C'est une saison très riche que nous promettent Aina Alegre et Yannick Hugron avec «beaucoup de diffusion pour créer de la rencontre » et une volonté affirmée de « privilégier la porosité des disciplines». Deux spectacles d'Aina Alegre sont à l'affiche de la MC2 : Rauxa en décembre, une pièce immersive avec une création son et lumière en live, This is not (an Act of Love & Resistance) en mai 2024, un projet chorégraphique et musical autour de l'air et du souffle.

On la retrouve dès septembre dans un duo avec Yannick Hugron au Musée dauphinois lors de l'Impact Festival. Ce temps fort déploiera durant 24 heures la danse dans toute la ville avec une quinzaine de rendez-vous : performances, DJ sets... On découvrira par exemple Ruth Childs, artiste associée au CCN, dans un solo hybride et coloré inspiré de la musique classique.

Enfin en juin 2024, le CCN proposera Parade et Désobéissance : un projet participatif pour cent personnes dont les ateliers (ouverts à toutes et tous dès 16 ans) débuteront en décembre. «Cette célébration collective s'ancrera dans un lieu patrimonial du territoire où il s'agira de faire corps avec l'architecture.»

Infos pratiques