Une Maison pour les femmes victimes de violences

Par Auriane Poillet

publié le 6 févr. 2023

Article

Solidarités

© Auriane Poillet

Ce lieu d'accueil et d'accompagnement des femmes victimes de violences est porté par l'association Uni(e-s)verselles, créée par trois gynécologues- obstétriciennes, et le CHU.

Médecine générale, psychiatrie, psychologie, gynécologie ou encore kinésithérapie : des soins adaptés sont proposés ici aux femmes victimes de violences physiques ou psychologiques. Une conseillère conjugale et familiale oriente les patientes dans leur parcours de soins.

Les récits nous ont effrayées. C'est un problème très fréquent qui a des conséquences sur la santé physique et mentale.

«Nous sommes encouragées à poser systématiquement la question des violences lors de nos consultations. Les récits nous ont effrayées. C'est un problème très fréquent qui a des conséquences sur la santé physique et mentale», explique Anne Angotti, gynécologue, directrice du centre de santé sexuelle du GHM.

Pour les professionnel-les aussi

Uni(e-s)verselles organise des réunions mensuelles de partenaires issus du milieu médical, associatif et juridique pour traiter au mieux les situations complexes. La Maison des femmes est aussi un lieu ressource pour les professionnel- les avec des formations, des permanences juridiques ou des ateliers psychocorporels.

«Nous sommes amenées à effectuer des gestes invasifs et on s'est rendu compte que devant un même geste, le vécu des patientes n'est pas le même. On sentait qu'il était important pour elles de nous en parler et d'avancer.»

La Ville, qui soutient le projet depuis son lancement, apportera une subvention de 50 000 € pour son intégration définitive au CHU.

Infos pratiques