Secours populaire : la solidarité en mouvement

Par Annabel Brot

publié le 20 déc. 2023

Article

Solidarités

© Sylvain Frappat

Créé en 1945, le Secours populaire est un acteur incontournable de l’aide aux plus démuni-es et les accompagne au quotidien avec humanité et dignité. Face à l’explosion du nombre de demandes, il met tout en œuvre pour continuer à apporter aide et soutien à chacune et à chacun dans un contexte alarmant de précarisation galopante.

Le Secours populaire compte 98 fédérations départementales dans toute la France. À Grenoble, il reçoit en moyenne 80 personnes par jour : familles monoparentales, travailleurs et travailleuses pauvres, retraité-es, ainsi que beaucoup d'étudiant-es, les moins de 25 ans représentant 42% du public soutenu.

«L'accueil est inconditionnel et vise à construire un projet global en fonction des besoins identifiés», précise Nabil Chetouf, secrétaire général de la Fédération Isère du Secours populaire.

Agir à tous les niveaux

L'aide alimentaire représente 55% de l'activité de l'association, avec 6 à 7 tonnes de produits distribués chaque semaine à Grenoble. Grâce à un partenariat avec la Cuisine centrale municipale, tous les repas en surplus (cantines, portage auprès des seniors) sont récupérés et mis à disposition en début d'après-midi.

Tous les quinze jours, un colis alimentaire est également proposé. Les PASS (Permanences Accueil Solidarité et Santé) sont par ailleurs «un levier indispensable pour l'accompagnement», rappelle Delphine Lecha, coordinatrice départementale. Situées rue Berthe-de-Boissieux, rue des Trembles et quartier Mistral, elles sont animées par des bénévoles et offrent une aide personnalisée pour le logement, la santé, l'accès aux droits...

Auriane Poillet

Le Secours populaire développe des actions pour lutter contre la précarité énergétique ou numérique, et permet de trouver à très bas prix des vêtements, des produits d'hygiène, des jouets ou des fournitures scolaires dans ses boutiques solidaires.

Situation d'urgence

Un dispositif indispensable et cohérent, qui peine aujourd'hui à assumer ses missions fondamentales. «En 2023, 30 000 personnes ont été soutenues en Isère contre 19 000 en 2019, ce qui représente une hausse énorme, alerte Nabil Chetouf. On constate que l'alimentation prend beaucoup d'ampleur, avec une augmentation annuelle de 10 % des demandes. Par conséquent, nous sommes confronté-es à de réelles difficultés pour répondre aux besoins et assurer le maintien de la solidarité.»

Pour faire face à cette situation d'urgence sans précédent, le Secours populaire se mobilise afin de trouver de nouvelles ressources : collectes au chariot dans les supermarchés, organisation d'événements (braderies de la solidarité, tombola dans le cadre de l'opération «Dons Actions» de janvier à mars...).

Il recherche aussi des donateurs et donatrices, des partenaires industriel-les et de nouveaux mécénats, sollicite les pouvoirs publics et invite chacun-e à rejoindre les 3 000 bénévoles déjà investi-es au niveau départemental pour «aider selon ses compétences : accueil, informatique, secrétariat, comptabilité, logistique pour la collecte et la distribution des repas... ». L'appel est lancé !

Infos pratiques

dossiers à consulter