Grenoble Habitat : sortir par le haut pour les salariés, pour les locataires, pour les Grenoblois

Par Groupe « Grenoble Démocratie Écologie Solidarité »

publié le 21 déc. 2023

Article

Tribunes Politiques

Après plus de trois ans de tergiversations, le président de Grenoble Habitat a laissé entendre qu'une recapitalisation par la Métropole de Grenoble était possible.

Un dialogue de sourds entre ville et Métropole

En raison d'un dialogue de sourds entre la Ville de Grenoble et la Métropole ne permettant pas un accord pour une vente de Grenoble Habitat, il a été proposé par la ville de Grenoble une cession de Grenoble Habitat à la Caisse des Dépôts et Consignations, menant à la création d'une Entreprise Sociale de l'Habitat. Nous avons porté, par notre groupe MDES, une position de raison au Conseil Métropolitain, en votant contre cette cession et en demandant à la Métropole et à la Ville de Grenoble de reprendre le chemin de la discussion. Après l'avis défavorable de la Métropole, de la commune de La Tronche et celui du Comité Régional de l'Habitat et de l'Hébergement, le président de Grenoble Habitat a ainsi sollicité le président de la Métropole pour reprendre le chemin d'une recapitalisation de la société.

Appel à la raison

Voilà maintenant 3 ans que la Ville de Grenoble tente de vendre Grenoble Habitat, 3 ans que cette vente est sans cesse repoussée, et 3 ans que se juxtaposent les emprunts pour pallier la perte de revenus financiers conséquents pour la Ville. Il n'est plus temps de chercher un responsable à l'instabilité que traverse Grenoble Habitat, il est temps de trouver une solution pour le territoire, pour les salariés de la société, pour les locataires du parc, pour permettre la construction de logements de qualité et maintenir un service de proximité. La crise du logement dans le territoire, avec 16 000 demandeurs de logements sociaux au sein de la Métropole, l'exige. La main tendue du président de Grenoble Habitat, si maladroite qu'elle puisse paraître, ne demeure pas moins le cairn nous indiquant le chemin d'une sortie par le haut de cette situation délétère.

Amel ZENATI, Maxence ALLOTO, Barbara SCHUMAN, Hakim SABRI, Laure ASSON, Anouche AGOBIAN et Pascal CLOUAIRE

Contact : gdes@grenoble.fr