Entre musique, vidéo et jeux de lumières... le projet Arminage

Par Annabel Brot

publié le 8 janv. 2024

Article

Culture

© Arminage

Sous le pseudo Arminage, Meigge Oddoux nous immerge dans des sonorités qui oscillent entre pop orchestrale, mélodies envoûtantes, ambiances vocales profondes et singulières.

Née à Grenoble en 1999, elle commence la musique dès six ans « comme une évidence » : saxo, piano, puis guitare et chant au sein du groupe de rock métal No Maad, créé avec des copains du lycée...

Infatigable et insatiable, elle expérimente bientôt la musique par ordinateur, suit des cours pour devenir ingénieure du son, enregistre et mixe des reprises (Linkin Park, Woodkid...), puis finit par se lancer dans la composition. «Les chansons jaillissent de manière spontanée mais j'aime ensuite les affiner, les enrichir, les réorchestrer... et les inscrire dans un univers visuel.»

En effet, toute la richesse du projet d'Arminage, c'est de proposer sur scène un show où créations lumière et vidéo occupent une place centrale, et de réaliser elle-même des clips originaux «qui retranscrivent les images que je vois quand je compose». Elle sort ce mois de janvier Fires, un premier EP dense et intense, et travaille déjà sur un projet d'album «un peu plus épuré»...