Le Maudit festival, de retour pour une 5e édition

Par Annabel Brot

publié le 9 janv. 2024

Article

Culture

© Potemkine Films

Organisé par l’association Terreur nocturne, le Maudit festival est de retour pour une 5e édition subversive, intense et déjantée.

«On privilégie la découverte avec des films de genre : horreur, fantastique, ciné expérimental ou d'auteur, précise Sarah Onave, responsable de la programmation. D'où onze séances qui réunissent des films rares, méconnus ou abordant des sujets qui dérangent pour proposer une contre-histoire du cinéma.»

Cette année, le fil conducteur est le voyage vers l'Orient avec «deux pépites japonaises à vivre comme des expériences totales !» : House, de Nobuhiko Ôbayashi, une comédie horrifique sur fond d'événements surnaturels et Tetsuo, de Shin'Ya Tsukamoto, un film de SF tendance cyberpunk sur l'aliénation de l'individu par le monde contemporain.

Ce thème ouvre aussi «une fenêtre sur des pays dont on connaît peu les œuvres» : les Philippines avec Kisapmata de Mike De Leon qui retrace la vie d'une famille durant la dictature ou deux longs-métrages réalisés au Kazakhstan et en Arménie à l'époque soviétique, «des films expérimentaux en total décalage avec les canons du cinéma officiel».

Également à l'affiche : une proposition jeune public le dimanche matin, un documentaire plein d'humour sur les films produits en Asie avec des sosies de Bruce Lee, des courts-métrages à la Cinémathèque...

Infos pratiques

  • Site webhttps://www.lemauditfestival.com
  • HorairesDu 31 janvier au 4 février
  • Tarif5,5-6,50 € (pass festival : 27,50 €)
  • LieuAu cinéma Juliet-Berto, à Mon Ciné et au Ciel