Roller-Hockey : deux jeunes Yeti’s en équipe de France

Par Frédéric Sougey

publié le 9 janv. 2024

Article

Sport

© Alain Fischer

Le club grenoblois de roller hockey peut s’enorgueillir de compter actuellement dans ses rangs les capitaines des équipes de France U17 et U19 : Mattéo Caspani et Adrien Romanaz.

Âgés de 16 et 17 ans, les deux joueurs sont montés tôt sur des roulettes. «J'ai commencé le roller hockey à l'âge de 4 ans, parce que mon frère en faisait déjà», explique Mattéo. «J'en avais 5, poursuit de son côté Adrien. J'ai d'abord voulu faire du hockey sur glace, sans accrocher. Quelques semaines plus tard, j'ai participé à une initiation organisée par les Yeti's et ça m'a plu immédiatement.» 

Les compères, qui ont toujours évolué au sein du club grenoblois, n'ont pas ménagé leurs efforts pour progresser. Aujourd'hui, ils s'entraînent quatre fois par semaine et disputent une à deux rencontres par week-end. Et puis il y a l'équipe de France. Défi supplémentaire mais surtout belle récompense.

«C'est l'aboutissement des années de travail depuis que j'ai commencé le hockey», approuve Mattéo. «Le roller hockey occupe un temps important dans notre semaine, complète son aîné. Et quand on arrive en équipe de France, c'est beaucoup de fierté.»

Source de motivation

Cette fierté renvoie à la devise du «Dignes et Fiers» qui prend encore plus de sens avec les deux jeunes Yeti's : Caspani et Romanaz se sont vu confier l'honneur de porter le brassard de capitaine de leur sélection. «Ça met un peu la pression, sourit Mattéo. Mais c'est incroyable en termes d'émotions.»

Pour Adrien, c'est aussi l'occasion de valoriser le travail du club. «Plein d'autres Grenoblois font partie des différentes équipes de France. On représente les Yeti's dans toute la France mais aussi dans le monde entier.» Suisse, Belgique, Espagne et même une compétition en Argentine pour Adrien Romanaz.

Les voyages continuent de former la jeunesse des Yeti's qui ne manque pas d'ambitions pour la suite. «Les championnats d'Europe, accéder à l'équipe de France, c'est une source de motivation au quotidien pour repousser ses limites», explique Caspani. Son coéquipier à Grenoble ajoute une petite touche de palmarès. «Gagner des titres bien sûr, avec notre équipe en jeunes à Grenoble. Mais aussi faire mes premiers pas avec les seniors en élite.»