Grenoble, un territoire cyclable attractif

Par Auriane Poillet

publié le 22 janv. 2024

Article

Environnement

© Thierry Chenu

La FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette) a choisi Grenoble pour organiser son prochain Congrès. L'objectif ? Donner à voir les initiatives du territoire pour, peut-être, en inspirer d'autres.

La 24e édition du Congrès de la FUB, co-organisé avec l'association grenobloise l'ADTC - Se déplacer autrement, se tiendra au Centre de Congrès WTC de Grenoble les 21 et 22 mars 2024. Un événement où tous les acteurs de «l'écosystème du vélo» se retrouvent pour faire évoluer les pratiques et «adapter les territoires aux bouleversements écologiques en cours».

L'exemple grenoblois

Avec son service de location de vélo longue durée Mvélo+, ses pistes cyclables Chronovélo, son école municipale du vélo «Ecole du vélo de Grenoble» ou encore ses nombreux ateliers de réparation de vélo associatifs... Grenoble est pris en exemple.

Ces deux jours permettront d'effectuer des visites de terrain et de participer à des conférences sur la complémentarité du vélo et des transports en commun, l'éducation à la mobilité en vélo ou encore l'aménagement des territoires.

Une piste cyclable Chronovélo.
Une piste cyclable Chronovélo. : ©Jean-Sébastien Faure

Grenoble et son agglomération comptent plus de 450 kilomètres d'itinéraires cyclables dont une partie en Chronovélo.

Ces «autoroutes à vélo», dont le terme a «frappé les imaginaires», selon le maire de la ville, Eric Piolle, «ont bien tenu leurs objectifs puisque aujourd'hui les gens font des détours pour utiliser ces parcours sécurisés avec un revêtement de qualité.»

Grenoble, 1ère ville cyclable

Ces aménagements participent à ce que Grenoble se positionne première grande ville cyclable de France au baromètre de la FUB en 2018, 2020 et 2022. «Entre 2009 et 2019, la part des déplacements à vélo a quasiment doublé. Et elle a encore progressé de 10% entre 2022 et 2023», s'est félicité Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole.

Les cinq compteurs à vélo installés ont aussi dépassé le million en 2023. Et environ un quart des Grenoblois-es effectue ses trajets domicile-travail à vélo.

Mais à Grenoble, comme partout ailleurs, il faut aller toujours plus loin. «On est face à des impératifs de santé publique. Le vélo peut et doit devenir un transport de masse», ambitionne Olivier Schneider, président de la FUB. «Agir vite et concrètement est un défi. Le but de ce congrès est de voir ensemble comment arracher à la voiture de nouveaux usagers : celles et ceux qui s'ignorent encore cyclistes.»

Infos pratiques

à lire en complément