Destins d’Histoire croqués par Marie-Lise Alleman

Par Auriane Poillet

publié le 29 févr. 2024

Article

Patrimoine et Histoire

© Jean-Sébastien Faure

Les histoires liées à la Seconde Guerre mondiale ont traversé les générations. Marie-Lise Alleman s'inspire de témoignages qu'elle a recueillis et s'imprègne de sa propre histoire familiale au gré de ses coups de crayons. Elle a illustré En glanant sous l'orage, récit écrit par sa grand-mère sur sa vie à Commercy, sous l'Occupation.

«Par la suite, j'ai continué à réfléchir sur cette période», explique cette dessinatrice de 43 ans qui use de différentes techniques pour raconter des histoires. «Je me suis intéressée aux femmes pendant la guerre et aux violences qu'elles ont subies. C'est pendant le confinement que j'ai commencé à croquer quelques résistantes »

De cette dizaine de portraits, elle en bâtit une exposition, Femmes, ce champ de bataille, dont le titre s'inspire de la pièce de théâtre de Matei Visniec qui l'a particulièrement touchée. «Les gens ont toujours quelque chose à dire sur cette époque et ça me plaît d'échanger avec eux à ce sujet. Aujourd'hui, il reste encore une mémoire vivante ; le souvenir vit encore.»

L'un de ses portraits a été utilisé pour le logo du 80e anniversaire de la Libération de Grenoble. Son prochain projet s'intéresse aux photographies de son arrière-grand-père, agriculteur et poète.

Infos pratiques

Instagram : @marielise_dessin