Au Grenoble Gym, des gymnastes pleins d’avenir

Par Frédéric Sougey

publié le 1 mars 2024

Article

Sport

© Mathieu Nigay

Lisa Scaringella, Noémie Leconte, Walli Rezagui : des noms à retenir. Et le symbole de l’excellence de formation du club où savoir-faire côtoie savoir-être.

«Nos trois jeunes gymnastes ont participé aux championnats de France de leur catégorie avec des réussites diverses mi-janvier», explique leur entraîneuse, Marine Deplace. «Tous les trois démontrent un investissement remarquable, avec quatre entraînements par semaine. Cela représente déjà une petite dizaine d'heures, ce qui fait beaucoup pour des jeunes de leur âge. D'autant qu'il faut rajouter le temps pris par les compétitions. Un championnat de France peut par exemple représenter tout un week-end loin de Grenoble.»

Si Noémie a un peu plus d'expérience, Lisa découvre le niveau National cette année, tandis que Walli est encore l'un des rares garçons à pratiquer la gymnastique rythmique et sportive, une discipline en cours de démocratisation.

Alors que les trois jeunes athlètes sont davantage en lumière en ce début d'année 2024, c'est tout le Grenoble Gym qui continue de retrouver des couleurs depuis l'épisode du Covid.

«Nous sommes repartis sur un cycle de formation des petites. On a aussi aujourd'hui une section Loisir d'environ 60 gymnastes qui viennent une fois par semaine et une section Petite Enfance avec près de 200 adhérent-es. Une nouvelle activité, le Parkour, a été lancée et nous travaillons beaucoup sur le développement de notre section sport-santé !»

Infos pratiques

c'est où ?