Robin Hilaire et la possibilité d'agir

Par Auriane Poillet

publié le 7 févr. 2023

Article

Jeunesse

© Auriane Poillet

L'association du centre social Chorier-Berriat (ACSCB) compte un nouveau coordinateur. Robin Hilaire a rejoint l'équipe associative qui partage les murs de la Maison des Habitant-es du quartier avec la Ville.

Ce féru d'éducation populaire débarque de Dakar où le jeune homme de 26 ans travaillait aux côtés d'enfants des rues. De cette expérience sénégalaise, il rapporte en France l'envie d'agir pour la jeunesse, pleine de ressources et d'envies.

«Quand on travaille avec des enfants, les mots et les actions ont du poids et potentiellement des conséquences. Il faut faire attention aux promesses qui se veulent rassurantes», explique-t-il.

Ici, on parle de questions de fond, de tissu local et associatif.

Des études en coopération internationale à l'implication dans la vie de quartier, Robin Hilaire voit en son métier l'occasion de «garantir à chacun-e une place et la possibilité d'agir. Ici, on parle de questions de fond, de tissu local et associatif. Coexister au sein d'une même maison entre institution Ville et institution associative avec un fonctionnement et des réalités différentes est un objet hyper intéressant

L'objectif selon lui est de faire sens, de répondre à des besoins, de proposer des solutions, de faire des essais et de se donner le droit à l'erreur.

Infos pratiques