Miró l’enchanteur investit le Musée de Grenoble

Par Annabel Brot

publié le 6 mai 2024

Article

Culture

© Bertrand PrÈvost / RMN-GP

En partenariat avec le Centre Pompidou, le musée de Grenoble présente Miró. Un brasier de signes jusqu’au 21 juillet. Une grande rétrospective qui parcourt l’ensemble de l’œuvre du peintre pour un voyage sensible, poétique et surprenant.

Artiste majeur du XXe siècle, Joan Miró (1893-1983) se distingue par sa formidable liberté créative, sa puissance évocatrice et sa modernité. Pour nous faire pénétrer dans son univers aux multiples facettes, l’exposition réunit plus de 130 œuvres de la collection du Centre Pompidou, ainsi que des pièces du musée de Grenoble et de la fondation Miró de Barcelone.

Rêveur et sauvage

Construite chronologiquement, l’expo se déploie dans 18 salles et s’ouvre avec les premiers tableaux de Miró : des scènes réalistes et paysannes rappelant son ancrage dans la terre catalane de son enfance.

Puis elle présente les «peintures de rêve» réalisées à Paris dans les années 1920 : proche des surréalistes, Miró créé alors un monde imaginaire, cosmique, qui signe la naissance de son langage si personnel… On bascule ensuite dans différents univers témoignant de l’incroyable richesse de son travail : les «peintures sauvages» mettant en scène des figures inquiétantes et cauchemardesques, l’éblouissante série de dessins des Constellations qui inaugure une forme d’onirisme aux accents plus tragiques, les œuvres d’après-guerre où la découverte de l’art américain donne naissance à des créations monumentales, à mi-chemin entre écriture et peinture…

En toute liberté

Le parcours se termine par un focus sur la dernière période (1956-1970), avec près de 90 œuvres où Miró affirme plus que jamais son désir d’expérimentation. Parmi elles : les trois grands Bleu, véritables chefs-d’œuvre immersifs où le peintre fait un pas de plus vers le dépouillement, la méditation et la pureté. On découvre aussi des toiles d’inspiration plus sombre ou tourmentée, des pièces qui convoquent une multiplicité de techniques et de matériaux, illustrant une recherche plastique incessante et extraordinairement féconde !

Nous baladant entre sérénité, incandescence, candeur, érotisme et subversion, l’expo met en lumière toute la force poétique de Miró, révélant une dimension universelle qui nous touche, nous interpelle… et nous enchante.  

Infos pratiques

  • Horaires / DuréeJusqu’au 21 juillet. - Tous les jours, sauf mardi, de 10h à 18h30, le jeudi jusqu’à 21h à partir du 16 mai.
  • Site webhttps://www.museedegrenoble.fr
  • TarifTarifs : 7-14 € (réduction pour les Grenoblois-es. Gratuit pour les - de 26 ans et pour toutes et tous le premier dimanche du mois).
  • LieuMusée de Grenoble - 5, place Lavalette 38000 Grenoble

c'est où ?