La tour Perret à hauteur d’enfants

Par Auriane Poillet

publié le 8 mai 2024

Article

Jeunesse

© Jean-Sébastien Faure

Pour la cinquième année consécutive, le CAUE de l’Isère (Conseil Architecture Urbanisme Environnement) et ses partenaires l'Education nationale, la DSDEN et la DAAC proposent aux scolaires de participer à un projet d’explorations artistiques et architecturales autour de la tour Perret.

Les élèves des huit classes participantes ont pu commencer à observer la «tour pour regarder les montagnes» avant que les travaux ne démarrent. Un bon point de départ pour étudier le monument historique sous tous les angles et acquérir des connaissances partagées. Six intervenant-es sont impliqué-es dans le projet pour parler du paysage et de l’évolution de la ville, du volet technique et des matières utilisées, ainsi que des textures et de la lumière.

Explorer la tour

Les élèves ont notamment pu reproduire les claustras, ces petites ouvertures qui créent des jeux de lumière dans la tour. Ils et elles ont aussi pu jouer avec les motifs de l’édifice, reproduits sur des tampons. «À chaque fois, il y a des apports historiques et techniques, mais aussi de la pratique», explique Isabelle Berruyer, coordinatrice du projet pédagogique au CAUE.

«Une lettre du chantier de la tour permet par ailleurs aux élèves d’obtenir un éclairage sur les techniques utilisées pour la restauration.» 

L’an dernier, une exposition avait été organisée à La Plateforme à l’issue du projet. Cette année, un film de restitution de l’ensemble des ateliers sera proposé sur grenoble.fr, gremag.fr et le site internet du CAUE par le vidéaste Fantin Ravel, mécène en nature pour le chantier de restauration de la tour.

Un temps collectif est aussi prévu fin mai pour les 100 ans de la pose de la première pierre de la tour Perret et la clôture du projet. Les palissades de sécurisation du chantier accueilleront également les productions des élèves à cette occasion. «Au fil des années, on peaufine une sorte de kit destiné au grand public», poursuit Isabelle Berruyer. Cette matière permettra à chacun-e de redécouvrir la tour, ce monument méconnu.